Agenda

    Pour cette cinquième Carte blanche, Renaud Capuçon penche nettement vers le romantisme du XIXe siècle, empreint de la poésie mélodique du Concerto pour violon (1844) de Mendelssohn ou de l'âme transatlantique de la Symphonie n°9 « du Nouveau Monde » (1893) de Dvoøak, métissant les danses populaires tchèques aux cantiques américains.

    Le violoniste (et directeur artistique du Festival) est accompagné du Royal Philharmonic Orchestra, formation londonienne dépositaires de la grande tradition symphonique britannique. L'orchestre est dirigé depuis 2009 par le chef suisse Charles Dutoit, fin connaisseur du répertoire français qui l'a fait connaître du public américain, où il est régulièrement invité : Boston, New York, San Fransisco, Chicago, etc. Sous sa direction, le Carnaval romain (1844) de Berlioz saura à coup sûr exhaler toute la palette voulue par son auteur, entre éclat et finesse, entre puissance et murmure.

    PMR : 08 2013 2013