Agenda

    Staatskapelle Dresden 

    Christian Thielemann direction
    Renée Fleming soprano

    La Symphonie Alpestre s’épanouit pleinement sous les archets Straussien de l’Orchestre de Dresde et un écrin de rêve pour Renée Fleming 

    Strauss 
    Quatre derniers Lieder op. 150
    Une symphonie alpestre op. 64

    Vous les attendiez. Les voici de retour à Paris pour deux soirées avec dans leurs caisses à musiques, quelques-unes des plus belles pages du XXe siècle. 

    Il y a deux ans, La Staatskapelle de Dresde et son charismatique directeur musical Christian Thielemann avaient offert Une Vie de héros des plus somptueuses. 

    Leur première soirée cette saison sera de nouveau consacrée à Strauss, Dresde oblige, avec le poème Une symphonie Alpestre, autre page de Strauss de grande ampleur et à l’orchestration particulièrement riche. Et en guise de mise en bouche, les Quatre derniers Lieder, tout autant testament musical du compositeur que chant du cygne de la musique romantique, interprétés par la soprano américaine Renée Fleming. 

    On en frémit d’émotion à l’avance.