Agenda

  • Programme:
    Longue silhouette aux mains gantées de noir croquée par Toulouse-Lautrec, effigie du Paris nocturne de la Belle Époque, Yvette Guilbert (1865-1944) appartient à la mémoire collective. Mais ne la cantonnons pas à la simple « chansonnette » ! Yvette est bien plus : une femme inclassable !
    Dès les années 1900, sa soif de connaissance (et de reconnaissance) la mène à consacrer une part impor- tante de sa vie et de sa fortune à la mise au jour de répertoires méconnus allant des musiques anciennes – du Moyen Âge au XVIIIe siècle – aux musiques popu- laires, qu’elle interprète avec son énergie et sa gouaille légendaires. Découvrez ces répertoires, d’une modernité saisissante, qui font de cette « diseuse de chansons » une pionnière de la musique ancienne !