Wolfgang Amadeus MOZART

Wolfgang Amadeus Mozart est un compositeur allemand-autrichien, né à Salzbourg le 27 janvier 1756 et décédé à Vienne le 5 décembre 1791 à l’âge de 35 ans.

Bien qu`étant décédé à trente-cinq ans, il laisse une œuvre importante (626 œuvres sont répertoriées dans le Catalogue Köchel) qui embrasse tous les genres musicaux de son époque. Selon le témoignage de ses contemporains, il était, au piano comme au violon, un virtuose.

On reconnaît généralement qu’il a porté à un point de perfection le concerto, la symphonie, et la sonate qui devinrent après lui les principales formes de la musique classique, et qu’il fut un des plus grands maîtres de l’opéra. Son succès ne s’est jamais démenti. Son nom est passé dans le langage courant comme synonyme de génie, de virtuosité et de maîtrise parfaite.

Mozart révéla des dons prodigieux pour la musique dès l’âge de trois ans : il a l’oreille absolue et certainement une mémoire eidétique: à quatorze ans, il aurait parfaitement retranscrit le Miserere de Gregorio Allegri, morceau qui dure environ quinze minutes, en ne l’ayant écouté qu’une seule fois. Ses facultés déconcertèrent son entourage, et incitèrent son père à lui apprendre le clavecin, dès sa cinquième année. Le jeune Mozart apprit par la suite le violon, l’orgue et la composition. Il savait déchiffrer une partition et jouer en mesure avant même de savoir lire, écrire ou compter. À l’âge de six ans (1762), il composa déjà ses premières œuvres (menuets KV.2, 4 et 5 ; allegro KV.3).

En 1784, Mozart entre dans la franc-maçonnerie. Il écrit par la suite plusieurs œuvres dont la Maurerische Trauermusik (musique funèbre maçonnique) K.477 et surtout en 1791 La Flûte enchantée (dit opéra maçonnique) KV 620 qui est une description de l’initiation à la franc-maçonnerie.

En 1786, Mozart fait la connaissance du librettiste Lorenzo da Ponte, poète officiel du théâtre de Vienne. Ce dernier convainc l’empereur d’autoriser la création d’un opéra basé sur Le Mariage de Figaro de Beaumarchais, alors que l’empereur a interdit la pièce, jugée subversive. Mozart met en musique le livret de Lorenzo da Ponte, et la première de Le nozze di Figaro (Les Noces de Figaro) a lieu le 1er mai 1786 à Vienne. Son succès n’empêche pas son retrait rapide de l’affiche. Mozart part alors à Prague où Le nozze connaît un succès phénoménal. En hommage à cette ville, il compose la Symphonie no 38 en ré majeur.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mozart

Articles

Belle initiative que le Jeune Orchestre Atlantique (JOA), fondé en 1996 à l’initiative de Philippe Herreweghe et...

Par
Alain
COCHARD



Bach, Mozart, Beethoven, Schubert, Schumann, Brahms : pendant longtemps le vénérable Festival de Prades...

Par
Alain
COCHARD

On sait le goût aventureux des Diotima pour les répertoires rares. Au disque ils ont retrouvé les rares quatuors de...

Par
Jean-Charles
Hoffelé

Prochains concerts

Mercredi 16 Août - Domaine de Sédières
Mercredi 16 Août - Salle S. Bouttet, Dinard
Samedi 19 Août - Château du Saillant
Mercredi 23 Août - Espace Gartempe, Montmorillon
Jeudi 24 Août - Eglise St-Vivien, Breuillet
Vendredi 25 Août - Espace Gartempe, Montmorillon
Jeudi 31 Août - Eglise de Ciboure
Lundi 04 Septembre - Eglise St-Jean Baptiste, St Jean de Luz

Réservez !

A partir de 29,00 €
Lundi 19 Juin - Orangerie du Parc de Bagatelle
A partir de 19,00 €
Dimanche 02 Juillet - Orangerie du Parc de Bagatelle

Vidéos

Mozart et les étoiles par l'Ensemble Calliopée
Certains comptent les étoiles....

Wolfgang Amadeus Mozart, air de concert « No, che non sei capace » par Pauline Texier, soprano, révélation...

Wolfgang Amadeus Mozart, la Clémence de Titus, Air de Sesto « Parto parto », par Catherine...

Wolfgang Amadeus Mozart, Air d’Osmin « O, wie will ich triumphieren » extrait de L’Enlèvement au sérail,...