Robert SCHUMANN

 
Robert Schumann est compositeur allemand du mouvement romantique, né à Zwickau le 8 juin 1810 et décédé à Endenich le 29 juillet 1856 à l’âge de 46 ans.
Sa musique d'un romantisme exacerbé témoigne du vent de liberté qui souffle en ce début de XIXe siècle dans un Occident en pleine mutation. Compositeur littéraire par excellence, Schumann et sa musique illustrent à la perfection la figure du romantique passionné.

Très vite passionné par la musique et surtout la littérature, le jeune Schumann ne fut pas un enfant prodige. C'est naturellement que sa mère, à ses dix-huit ans, soit deux années après la mort de son père, l'envoie étudier le droit à l'université de Leipzig. Seul dans une ville qu'il n'aime pas, étudiant une matière qui ne l'intéresse pas, Schumann fréquente alors les sociétés musicales et les meilleurs musiciens amateurs de Leipzig. C'est dans ces salons qu'il rencontrera Friedrich Wieck, professeur éminent et grand pianiste, bon pédagogue mais sans talent créatif, celui qui allait devenir son maître vénéré, puis le persécuteur d'un amour naissant. Wieck avait fait de sa fille Clara, alors âgée de neuf ans, l'une des enfants prodiges les plus brillantes de son temps, et c'est en l'entendant que Robert décidera de se placer sous la direction de son austère et intransigeant père.

Rapidement, il éprouve le besoin de voyager. Ce seront Francfort, la Suisse et enfin l'Italie, mère patrie de tous les musiciens d'alors. À Pâques 1830, il entend jouer Niccolo Paganini. Si Moscheles, le pianiste, avait éveillé en lui la flamme de la musique, c'est Paganini dont il se souviendra, plus tard, comme d'une révélation. Enfin, et s'en remettant à l'arbitrage de Wieck, il écrit à sa mère une lettre lui annonçant l'arrêt de ses études de droit, et avec la bénédiction de son maître, se lance dans la musique, définitivement.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Schumann 

Articles

Pas de trace du nom de Micah McLaurin (photo) au palmarès du Concours Long-Thibaud-Crespin 2015. Pourtant, comme le...

Par
Alain
COCHARD

Les dictionnaires en font une affaire d’effectif, mais la musique de chambre relève d’abord d’un certain état d’...

Par
Alain
COCHARD

22 mars 1832. Johann Wolfgang von Goethe s’éteint à Weimar endeuillant toute l’Allemagne. Dix ans plus tard, Robert...

Par
Jean-Charles
HOFFELE
Soo Park

Grande première pour le piano romantique de la firme allemande Gebauhr, qui n’avait encore jamais été joué en public...

Par
Gilles
MACASSAR

Prochains concerts

Jeudi 06 Avril - Auditorium Ravel, St Jean de Luz
Jeudi 27 Avril - Grand Théâtre d'Angers
Samedi 29 Avril - Opéra de Toulon
Mercredi 17 Mai - Salons de l'Hôtel de Ville, Versailles

Vidéos

Anna Göckel, violon, révélation classique Adami 2016, interprète Robert Schumann : Intermezzo de la...

Extrait de l'oratorio Faust de Robert Schumann par Marie-Laure Garnier, soprano, révélation...
Plongez dans les tourments de l’âme romantique par excellence : l’orgueilleux Manfred, en proie à ses démons...
Liebeslieder (Chants d'amour) par le Choeur Aedes dirigé par Mathieu Romano et accompagné par les pianistes...