Le Pré aux clercs de Ferdinand Hérold à l’Opéra Comique

Le Pré aux clercs de Ferdinand Hérold à l’Opéra Comique.
Modèle des Huguenots de Meyerbeer, inspiré de l’unique roman de Mérimée et du style troubadour, voici l’ouvrage qui, quoiqu’ayant causé la mort de son compositeur, resta le plus longtemps au répertoire de l’Opéra Comique, avec plus de 1600 représentations jusqu’en 1949 !
Direction musicale, Paul McCreesh, mise en scène et décors, Éric Ruf, costumes, Renato Bianchi, lumières, Stéphanie Daniel, chorégraphe, Glyslein Lefever, Marguerite de Valois, Marie Lenormand, Isabelle de Montal, Marie-Eve Munger, Nicette, Jaël Azzaretti, Baron de Mergy, Michael Spyres, Marquis de Comminge, Emiliano Gonzalez Toro, Cantarelli, Eric Huchet, Girot, Christian Helmer.
Du 23 mars au 2 avril 2015
Plus d’infos sur http://www.opera-comique.com

 

Partager par emailImprimer

Derniers reportages

  • Découvrez la nouvelle scène classique belge francophone lors du festival Be classique ! O Celli, Duo Solot, Tandem 66, Trio Soledad, Quatuor Dialogues, Les Muffatti, du 25 au 27 avril 2017 au Centre Wallonie Bruxelles de Paris.

    Plus d'infos sur www.cwb.fr

  • Nous sommes de l’ordre de Saint Babouyn de Loyset Compere (1445-1518) par l'Ensemble Clément Janequin. Extrait du programme Les plaisirs du palais, banquet musical palindromique franco-flamand écrit pour quatre voix et luth.
    L'Ensemble Clement Janequin est dirigé par Dominique Visse.
    Plus d'infos sur http://www.satirino.fr/fr/artists/ensemble-clement-janequin

    Paroles de la chanson : 
    Nous sommes de l'ordre de Saint Babouyn
    L'ordre ne dit mye de lever matin
    Dormir jusqu'a prime Et boire bon vin
    Et din din din...
    Et dire matines sur un pot de vin
    A nostre diner le beau chapon gras
    La soupe au jaunet comme au mardi gras
    La pièce de boeuf et le gras mouton
    Et don don don....
    Et voila la vie que nous demandons
    A nostre gouter le bon vin clairet
    La belle salade au harenc soret
    Pastés de pigeons sisont de saison
    Et don don don ...
    Et voila la vie que nous demandons
    A nostre souper les connys rotis
    Faisans et butor et aussi perdrix
    Poussins a l'eau rose et force chapons
    Et don don don...
    Et voila la vie que nous demandons
    Et après souper le beau hypocras
    La tourte sucrée au fromage gras
    Les poires confites en plusieurs façons
    Et don don don ...
    Et voila la vie que nous demandons
    A notre coucher nous aurons blancs draps
    Et la belle fille entre nos deux bras
    Les tetins poignans, la motte du con
    Et don don don ...
    Et voila la vie que nous demandons
    Et quand ce vint l'eure qu'on sonne minuit
    Et fille s'eveille pour prendre déduit
    Le compagnon saute chassant a son con
    Et don don don ...
    Et voila la vie que nous demandons
    A notre lever les beaux instruments
    Trompettes et clairons, tambourins d'argent
    Enfants sans soucis jouant du bedon
    Et don don don
    Et voila la vie que nous demandons.
     

  • Gianni Schicchi de Puccini par la co[opéra]tive. Piano et direction musicale, Emmanuel Olivier, mise en scène, Benoît Lambert. Avec Salomé Haller, Samy Camps, David Ghilardi, Ainhoa Zuazua Rubira, Geoffroy Buffière, Ronan Nédélec, Virgile Frannais, Aurélia Legay, Pierre-Yves Pruvot, Anaïs Constans, Sandrine Buendia, Olivier Naveau. Gianni Schicchi est précédé par Memento Mori, collage macabre d'après Puccini de Mathieu Bonilla (1979).
    En tournée nationale en mars et avril 2017. Plus d'infos sur www.lacoopera.com.